04 73 91 35 36

Le début du mois d’Avril a été synonyme d’interventions pour les enquêtrices de l’APA. 

Comme pendant tout le reste de l’année l’Association se déplace chez des particuliers afin de venir en aide aux animaux victimes de maltraitances, et ce mois-ci n’a pas fait exception à la règle avec une importante opération qui a nécessité la persévérance de l’équipe.  

Tout commence le 1er Avril lorsqu’un premier message arrive au refuge, signalant un chien et trois chats victimes de maltraitances et de sévices corporels. Dès le lendemain une équipe est dépêchée sur place afin de constater les faits. 

Une fois arrivées sur place, les enquêtrices établissent la présence des animaux dans l’appartement en question mais soulèvent un autre problème : une odeur nauséabonde se dégage du domicile, les animaux miaulent et pleurent. La propriétaire étant absente il est impossible de pénétrer dans le logement.

Quelques jours plus tard un nouveau message arrive, cette fois d’un autre voisin, signalant à la même adresse des animaux maltraités mais aussi laissés à l’abandon. Le chien et les chats seraient seuls depuis plus d’une semaine sans le nécessaire vital. 

Les enquêtrices retournent alors sur les lieux pour vérifier si la propriétaire revient dans son appartement pour s’occuper de ses animaux. Plusieurs voisins témoignent de son absence depuis un long moment. L’équipe récupère alors le numéro de téléphone de la résidente pour la questionner sur les soins qu’elle porte à ses animaux. 

Celle-ci reste floue et refuse de répondre aux questions qui lui sont posées. Les enquêtrices décident alors, après de nombreuses tentatives de prendre contact, de poser un avis de passage et de revenir le lendemain pour constater la venue, ou non de la propriétaire. 

Le lendemain matin la situation n’a pas bougé, les animaux pleurent encore derrière la porte et l’avis de passage est toujours là. Une équipe de gendarmes est donc dépêchée sur place. Ils constatent l’odeur et tentent de joindre la résidente qui leur dit ne pas pouvoir venir avant 16h. 

Pour les enquêtrices il est hors de question de laisser les animaux plus longtemps à l’intérieur de ce domicile et décident de revenir à 14h pour attendre de pied ferme la propriétaire. 

Celle-ci arrive finalement aux alentours de 17h30 et se noie dans ses mensonges pour essayer de justifier son comportement. L’équipe pénètre finalement le domicile et se retrouve face à une situation catastrophique. 

L’appartement est dans un état lamentable, les gamelles sont vides, les chats se sont nourris dans les poubelles, quit à manger n’importe quoi. Les excréments se sont accumulés dans le salon ou étaient retenus les félins et la salle de bain où se trouvait le chien.  Ce dernier était plongé dans le noir sans la moindre goutte d’eau à boire. 

Les placards sont vides signe que la résidente ne vient plus régulièrement et n’avait pas l’intention de nourrir ses animaux. 

Mise au pied du mur la propriétaire a décidé de remettre ses animaux à l’équipe du refuge. Un dépôt de plainte a été effectué.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez les actus de l'APA les bons plans et des infos sur vos animaux de compagnie !

Vous vous êtes inscrit(e) avec succès !