04 73 91 35 36

Un journaliste de La Montagne est venu passer un moment avec les salariés, bénévoles et animaux de l’APA. Découvrez son article ! 

NB : Vue partielle sans la présence de la direction, ni l’exhaustivité des membres


UNE JOURNEE AU CŒUR DE L’APA DE GERZAT

A Gerzat, dans le Puy-de-Dôme, l’Association Protectrice des animaux (APA) accueille depuis 1956 les chats et chiens sans propriétaires. L’équipe composée de 13 salariés et de plus d’une centaine de bénévoles fait face à une hausse constante des abandons.

Si leur mission principale est le placement des animaux dans de nouvelles familles, salariés et bénévoles s’affairent chaque jour à nourrir, soigner et entretenir les pensionnaires.

Une centaine de chat en attente d’adoption ronronne dans les chatteries, sous les yeux attentifs et attendris de l’équipe.

Une vie bien remplie.

Trois distributions de nourriture sont effectuées chaque jour par les salariés avec l’aide des bénévoles. Les gamelles des chats sont remplies de croquettes tous les matins. En début d’après-midi, c’est une nouvelle tournée pour les félins. Les chiens ont, à leur tour, droit à la « ration du soir »

La quantité d’eau et d’électricité quotidienne pour faire fonctionner le refuge est extrêmement importante et représente une partie conséquente des dépenses de fonctionnement.

La nourriture, autre est un autre poste conséquent de dépense. Et heureusement les dons des bénévoles, des adhérents, des vétérinaires et enseignes animalières apportent un soutien appréciable. 60 kg de croquettes sont pour autant distribués en moyenne chaque jour aux chiens. La même quantité chaque semaine pour les chats.

Deux heures avant l’ouverture du refuge au public, Laura et l’équipe du chenil nettoient les boxes.

Heureusement le soutien d’une centaine de bénévoles permet de gérer ces tâches ! Monique, 70 ans, en fait partie. Depuis dix ans, elle passe près de cinq heures par jour à découper et cuire la viande distribuée aux chats. « A 9h45, je vais chercher la viande à Auchan. […] J’arrive au refuge à 10h15 pour la préparer. Je ne termine jamais avant 15 heures. »

Equipe et les bénévoles collaborent au quotidien pour le bien-être des chiens, chats et NAC accueillis au refuge.

Le bien-être des animaux pour motivation

L’équipe bénévoles et salariés pour l’essentiel des femmes, se caractérise par son amour pour les animaux. « Nous avons toutes une complicité avec nos pensionnaires », sourit Maelig (ci-dessous). « Nous avons une espèce de don, un petit quelque chose en plus, qui nous permet de savoir quand un chien ou un chat ne va pas bien. »

« Les animaux du refuge sont un peu comme nos enfants » – Maelig partage un moment tendre avec un chat du refuge.

Bénévoles et Salariés ont aussi un rôle « d’aide-soignant ». Ils participent à la définition du caractère de l’animal et à la connaissance de sa personnalité afin de trouver le bon nouveau « maître » qui lui permettra un retour heureux dans une vie animale normale.

Depuis son bureau, Angèle est notamment chargée de trouver les noms des animaux lorsqu’ils n’en ont pas ! « Généralement, ils me viennent au hasard. Selon mes inspirations. Parfois, ce sont des noms inattendus qui sortent. » Mais ils sont aussi le symbole d’une nouvelle vie pour l’animal adopté.

Tous les animaux présents sont identifiés, stérilisés, vaccinés, et soignés si nécessaire.

Des activités variées

Deux fois par jour, les bénévoles arrivent au refuge pour la promenade des chiens pensionnaires Certains le font depuis près de vingt ans. « Chaque chien a un parrain, qui est un bénévole », explique Laura.

Départ en balade en fanfare, au son des aboiements des chiens ravis d’aller se dégourdir les pattes.

L’accueil d’adoptants potentiels constitue une partie essentielle de l’activité du refuge.

« Les étés précédents, il y a toujours une période creuse », observe Marilyne, l’une des employées, « Cette année, il y a au moins une adoption chaque jour. »

Les chiffres viennent confirmer les propos de la salariée : au 17 juillet, 62 chats ont été adoptés. C’est déjà quasiment autant qu’en septembre 2018. Les chiens ne sont pas en reste, puisqu’une trentaine d’entre eux a trouvé une nouvelle famille. Vingt de moins néanmoins qu’en août dernier. Nous ne sommes qu’à la mi-juillet, et la présence de plus importante de chiens « réglementés » complique la tâche !

« L’adoption se réalise souvent avec l’insistance des enfants. Ils trouvent en l’animal un nouveau camarade de jeu », confie un couple d’adoptants

 50 % des animaux déposés par des fourrières.

Ces organismes n’assurent pas en effet une activité « Refuge » comme l’APA 63. Dans ces conditions, en accord avec ces fourrières, l’APA de Gerzat accueille les animaux recueillis et non réclamés ou non identifiés, et assure alors la recherche d’une nouvelle famille.

LES CONTACTER :

Le Refuge de l’ APA 63  est ouvert tous les jours de 10 h à 12 h et de 14h à 18h. Il est fermé les mardis et les jours fériés.

Refuge APA
Les Bas Charmets
63360 GERZAT

04.73.91.35.36

Un article de Thibaud Delafosse

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez les actus de l'APA les bons plans et des infos sur vos animaux de compagnie !

Vous vous êtes inscrit(e) avec succès !