04 73 91 35 36

Bonjour à tous,

je dois vous raconter une très belle histoire. Car dans ce monde de fous où les humains ne pensent qu’à se détruire physiquement ou moralement les eux les autres, il faut que vous entendiez cette histoire.
En juin 2016, le premier jour de l’été. Nous avons été chercher Loue à l’APA 63 de Gerzat. C’était une chienne qui ne pensait qu’à se détruire. Elle se mangeait littéralement la queue jusqu’à l’os, elle était maigre, elle n’avait presque pas de poil, (comme dit Carole sa vétérinaire) « que tu étais moche ma pauvre Loue » !Personne ne voulait d’elle, on nous avait même avoué, qu’elle risquait l’euthanasie tellement on la pensait irrécupérable ! Mais, Carole, avait dit « NON ! Elle est formidable, « je ne le ferais pas », il faut qu’elle trouve quelqu’un ! »Voilà comment Loue est entrée dans notre vie ! Bien sûr, il y a eu du travail. Elle ne connaissait rien, donc il a fallu tout lui apprendre. Elle avait pas mal de problèmes de santé, il a fallu la soigner. Les semaines sont devenues des mois puis des années ! Cela fait plus de 3 ans maintenant que Loue partage notre vie.
Le mois dernier, en pleine nuit, alors que toute la maison dormait, Loue a commencé à pleurer, puis elle a aboyé. Puis comme personne ne bougeait, Loue est montée dans les étages, elle a déboulé dans ma chambre et m’a attrapée la main ! Elle m’a sortie de mon lit et m’a entraînée vers la chambre de sa maîtresse !J’étais encore endormie, quand j’ai découvert ma maman qui gisait au sol inconsciente. Elle était tombée au pied de son lit et personne n’avait rien entendu. Non ! Bien sûr que Non ! Il y avait Loue, (comme elle dit « mon petit ange gardien ».Loue est restée présente tout le temps. Quand, les pompiers sont arrivés, elle est entrée dans la cuisine pour ne pas les déranger, pour qu’ils puissent s’occuper de sa maîtresse. Les jours qui suivirent, je rendais visite à ma maman tous les après.midi et dés que je rentrais Loue me passait en inspection de la tête aux pieds, mon sac aussi était méticuleusement fouillé. Elle attendait !Et le jour de la sortie de l’hôpital arriva. « Loue je vais cherchée Maman »,  » tu attends » !Je vous laisse imaginer les retrouvailles ! Le petit ange gardien et sa maîtresse qui n’était pas encore remise complètement de ses problèmes de santé.Et bien Loue s’est approchée doucement pour ne pas la faire tomber, mais par contre, elle lui a raconté tout ce qui s’était passé à la maison pendant son absence ! (elle parle beaucoup, comme dit Carole « mais qu’est ce que tu es pipelette ») .Depuis, la vie a repris son cours, mais nous voyons notre Loue différemment, elle nous a rendu au centuple se qu’on lui a donné car cette nuit là, elle a sauvé la vie de sa maîtresse ! 
J’aimerai que les gens comme moi, qui ont eu la chance l’adopter un animal à l’APA 63 raconte eux aussi leurs expériences. Maman explique aux gens se qu’elle a vécu avec Loue et beaucoup lui racontent qu’ils ont eu des expériences du même ordre. Cela est dommage, que ce ne soit pas dit. Surtout, quant elles se finissent bien.
Bon courage à tous.

Reçu le 16/09/2019

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez les actus de l'APA les bons plans et des infos sur vos animaux de compagnie !

Vous vous êtes inscrit(e) avec succès !