04 73 91 35 36

Avec le retour des beaux jours, et l’élan de liberté qui nous frappe tous en cette sortie de confinement, les balades en pleine nature se font nombreuses. Si l’air frais est bénéfique, il est une ennemie dans les hautes herbes dont il faut se méfier et qui elle aussi est de sortie : la vipère. Encore engourdies de l’hiver, elles mesurent mal la quantité de venin expulsé de leurs glandes qui sont très chargées en début de saison, et peuvent être très dangereuses pour l’humains, et mortelles pour nos animaux de compagnie.

Environ un chien sur sept meurt d’une morsure de vipère lorsque les toxines arrivent au cœur et le paralyse. Ce sont souvent des chiots, mais parfois aussi – beaucoup plus rarement- des grands chiens. Les attaques concernent aussi nos chats, qui sortent plus une fois le soleil revenu.

MON ANIMAL S’EST FAIT MORDRE, QUE FAIRE ?

RECONNAÎTRE LES SIGNES : Notez d’abord qu’une morsure de vipère se reconnaît par la présence sur la peau de votre animal de deux petits trous séparés de 0,5 à 1 centimètre. C’est une blessure douloureuse. Ainsi, si vous n’avez pas assisté à l’attaque, vous devriez être alerté par les plaintes de votre chat ou de votre chien. En fonction de la quantité de venin injecté par la vipère, l’animal subira fièvre, convulsions, diarrhées, vomissements ou même paralysie. Des signes qui apparaissent entre 30 minutes et 3 heures après la morsure.

URGENCE : L’objectif est donc d’emmener au plus vite votre animal chez un vétérinaire. Mais en attendant et pour limiter les conséquences :
-Restez calme, et essayez d’abord de calmer votre animal. Le stress ou un effort accélèrent son rythme cardiaque et donc, la progression du venin dans son corps.
-Pour calmer la douleur et limiter la propagation du venin : essayez de refroidir la morsure, à l’aide d’un tissu froid, d’eau glacée ou même de glaçons.
-Vous pouvez aussi essayer d’immobiliser le membre mordu.
-Si votre animal se laisse faire, vous pouvez désinfecter la blessure. En revanche, n’utilisez pas d’alcool, ni d’éther (qui diffusent le venin) mais utilisez une solution iodée de type Bétadine

LES GESTES A EVITER :
– N’utilisez par de sérum anti-venin qui pourrait tuer le chien avec un choc allergique.
– N’essayez pas d’aspirer le venin avec un appareil conçu pour ou même avec la bouche (inutile).
– Surtout ne pas faire de garrot qui risquerait d’accentuer la nécrose des tissus autour de la plaie.
– Inciser la morsure comme certains le pensent est également une mauvaise idée car cela augmente le risque de dissémination du venin.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez les actus de l'APA les bons plans et des infos sur vos animaux de compagnie !

Vous vous êtes inscrit(e) avec succès !