04 73 91 35 36

La question de la garde d’un animal de compagnie à l’issue d’un divorce peut paraître légère, mais elle n’en reste pas moins sérieuse. Plus de 50% des foyers français possèdent un animal de compagnie et les tribunaux sont de plus en plus sollicités quant à la question de la garde des animaux. Mais d’une façon générale les magistrats ne sont guère favorable à devoir statuer sur ce problème.

Que vous ayez un chien, un chat, un oiseau ou un poisson rouge, l’attachement que vous lui portez peut devenir une source de désaccord et de conflit au cours de votre procédure de divorce.

Voici quelques informations pratiques qui vont vous aider à y voir plus clair sur le sujet, sans certitude juridique absolue.

Qui obtiendra la garde de notre animal de compagnie ?

A cette question, la réponse est simple : l’attribution de l’animal s’effectue en fonction du régime du partage des biens des époux.

Cas numéro 1 : Vous êtes mariés sous le régime de la séparation des biens ou votre animal a été acheté ou adopté avant le mariage et il est immatriculé au nom de celui qui le revendique.

Dans ce cas, l’époux qui veut obtenir la garde de l’animal doit démontrer qu’il en est le propriétaire. Pour se faire, il devra présenter des justificatifs (facture/justificatifs vétérinaires…) et prouver que l’animal lui appartenait déjà avant le mariage.

Cas numéro 2 : Vous êtes mariés sous le régime de la communauté de bien ou l’animal domestique a été acheté ou adopté pendant le mariage.

Dans ce cas, votre animal est considéré comme un bien commun. Chacun de vous pourra donc demander la garde de l’animal et légitimer sa demande.

Bon à savoir :

En cas de divorce contentieux, c’est le juge qui tranchera la question de la garde de l’animal de compagnie. Il faudra donc que les époux prouvent qui s’occupait au mieux de l’animal et qui dispose des meilleures conditions d’accueil pour lui par la suite.

Si les époux sont en désaccord, le juge peut aussi prendre la décision d’appliquer le principe d’une garde alternée pour l’animal.

Et dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, ça se passe comment ?

Dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, vous devrez trouver un accord sur le sort de votre animal de compagnie et le spécifier par écrit dans la convention de divorce qui fera loi entre vous.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez les actus de l'APA les bons plans et des infos sur vos animaux de compagnie !

Vous vous êtes inscrit(e) avec succès !