04 73 91 35 36

Qu’il s’agisse d’un requin des profondeurs ou d’un papillon de nuit virevoltant, certains animaux sauvages ont acquis une réputation effrayante, qu’ils ne méritent pourtant pas. Loin d’être terrifiants, il sont surtout passionnants. Et si nous en découvrions un peu plus ?

Les lémuriens de Madagascar et l’aye-aye

Le terme lémurien vient du mot latin qui signifie fantôme. Pourquoi ? Leurs habitudes nocturnes et leur aspect fantomatique tout d’abord, mais aussi leurs mouvements silencieux la nuit, le pouvoir réfléchissant de leurs grands yeux et bien entendu, leurs cris. En effet, pour marquer leur territoire; ils poussent des cris qui rappelaient autrefois aux habitants ceux des « fantômes, démons ou des esprits de la forêt ». Vous pouvez les écouter ici.

Même chose pour l’aye-aye, une grande espèce de lémurien nocturne menacée d’extinction dotée d’un cri digne d’une sorcière et d’un majeur crochu dont il se sert pour dégoter des insectes. Malheureusement, il est perçu comme un signe de mauvais présage par certaines tribus malgaches. Pour cette raison, il est extrêmement chassé et en voie d’extinction. (plus d’infos ici)

Les requins fantômes

En voilà un qui porte mal son nom ! En effet, les 50 espèces connues de requins fantômes ne sont pas des requins. Il s’agit de chimères, une espèce de poissons qui s’est distinguée des requins il y a environ 400 millions d’années. Il a la peau noire, une grosse tête et des dents de lapin. Il nage dans les abysses et son squelette est fait de cartilage. Ce curieux poisson est une chimère, comme disent les zoologistes, lesquels sont très heureux de nous le présenter car l’espèce inconnue jusqu’en 2002.

Ces créatures des profondeurs ressemblent davantage au monstre de Frankenstein qu’à un fantôme, notamment en raison de leurs organes sensoriels qui dessinent des sortes de points de suture sur leur peau.

Les papillons de nuit fantômes

Les hépiales du houblon mâles, dont la blancheur a inspiré son nom de « papillon de nuit fantôme » font une petite danse très spéciale pour s’attirer les faveurs de ces dames. Les insectes surgissent de nulle part, émergent du sol à la manière des suricates, vont et viennent avant de redescendre en flèche, ce qui rappelle énormément la façon dont les fantômes apparaissent et disparaissent.

Le serpent fantôme

Pendant ce temps, toujours à Madagascar, des scientifiques ont découvert récemment un serpent gris pâle baptisé Madagascarophis lolo, dont le dernier terme signifie « fantôme » en malgache. Le reptile, nommé luu-luu, était depuis longtemps impossible à détecter, d’où son nom. Bonus d’Halloween : luu-luu fait partie d’une catégorie dite des serpents aux yeux de chat, en raison de leurs pupilles rappelant celles des félins.