04 73 91 35 36

Après une première campagne réussie en 2017, l’Association Protectrice des Animaux du Puy-De-Dôme -agissant depuis 63 ans dans la protection animale et reconnus d’utilité publique- lance à nouveau un appel aux municipalités à joindre leurs forces pour stériliser les chats errants de leurs villes et villages.

Les chats errants, issus de l’abandon humain dans les premières années de leur vie, développent un comportement « sauvage », survivent de manière indépendante et sont pour la majorités incapables d’être domestiqués. La multiplication de ces chats est un problème ; pour leur bien être avant tout, car ils n’ont souvent pas un accès régulier à de la nourriture, des soins ou même un abri, mais aussi pour l’Homme qui est parfois victime des animaux errants.

Les chats errants sont à l’origine d’une sur-reproduction, qui amplifie les difficultés premières. Le seul moyen de remédier à cette multiplication est de traiter le problème à la source, en les stérilisant pour empêcher toute reproduction.

De telles campagnes évitent la recolonisation des territoires par de nouveaux individus et favorisent l’intégration de l’animal en ville, sans nuire à sa vie.  En effet, après stérilisation, de « chats errants » les animaux passent au statut de « chats libres », qui font partie de l’environnement à part entière en remplissant une fonction sanitaire (en chassant et contenant les populations de rongeurs), mais aussi en stabilisant les populations félines d’un quartier en empêchant l’arrivée de « nouveaux » félins. Stérilisés, ils ne se battent plus et ne délimitent plus leur territoire par des urines malodorantes.

L’arrêté du 3 Avril 2014 oblige dorénavant les municipalités à stériliser, identifier puis relâcher les chats errants. Une tâche nécessaire mais compliquée pour les communes. C’est pour cela que, du 1er Février au 30 Avril 2020, l’APA63 s’engage à les accompagner, en les aidant à la capture des chats errants non identifiés, en état de divagation, sans propriétaire ou sans détenteur, et en les prenant en charge (test Sida du chat, stérilisation, tatouage S dans l’oreille), avant de les relâcher dans les mêmes lieux, sous réserve de l’engagement d’une personne à les nourrir et leur apporter les soins nécessaires.

En 2017, 552 chats libres ont été stérilisés et relâchés sur leur site. Avec votre aide, L’APA espère faire encore mieux cette année.

DITES NON À L’EUTHANASIE ! OUI À LA STÉRILISATION !

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE POUR DIFFUSER
LES INFORMATIONS SUR CETTE CAMPAGNE :
CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Inscrivez-vous à la Newsletter

Recevez les actus de l'APA les bons plans et des infos sur vos animaux de compagnie !

Vous vous êtes inscrit(e) avec succès !